Changer ses fenêtres : pourquoi et comment ?

Publié le dans Conseils

Vos fenêtres montrent des signes d’usure ? Vous sentez l’air passer au travers des bords de vos fenêtres ? Vous rénovez votre maison petit à petit et vous vous posez la question du remplacement de vos fenêtres ? Sachez que le remplacement des fenêtres est un geste à la fois économique pour vous, et bon pour la planète ! Venez, on vous explique tout !

Pourquoi changer ses fenêtres ?

Savez-vous que, selon l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), 10 à 15 % des déperditions d’énergie thermique sont dues aux fenêtres ? Remplacer vos fenêtres vous apporte donc un meilleur confort, été comme hiver, tout en réduisant notablement votre facture de chauffage et de climatisation ! Selon le type de vitrage que vous choisirez, on estime que vos économies de chauffage peuvent représenter 10 à 30 % de la facture !

Voilà de bonnes raisons d’envisager le remplacement de vos fenêtres. Mais ce ne sont pas les seules. Il est intéressant de noter que remplacer vos fenêtres améliorera également votre isolation phonique. Il convient également de prendre en considération que des fenêtres neuves sont souvent de meilleurs remparts face aux éventuelles effractions. Et bien sûr, il ne faut pas négliger l’impact positif sur l’aspect esthétique global de votre bien immobilier. Des fenêtres neuves lui apporteront du cachet – et de la valeur ajoutée en cas de revente. Mais comment savoir s’il est temps de changer vos fenêtres ?

Quand changer ses fenêtres ?

Pour savoir si le moment est venu de changer vos fenêtres, un premier indice à prendre en compte est leur âge. Les fenêtres n’ont pas la même durée de vie en fonction de leur matériau de fabrication. L’usure des fenêtres commence à se faire sentir au bout d’une quinzaine d’années pour les fenêtres en bois, une trentaine d’années pour l’aluminium et le PVC, une cinquantaine d’années pour des huisseries bois-alu. Bien sûr, le taux d’usure de chaque matériau dépend d’un certain nombre de critères. Le climat peut entrer en ligne de compte, s’il est plus ou moins sec, plus ou moins froid. Mais votre propre façon d’entretenir vos fenêtres est également à envisager : plus elles seront entretenues régulièrement et de façon adaptée au matériau, et plus elles dureront dans le temps.

Après avoir pris en compte l’âge de vos fenêtres, vous pouvez réaliser quelques observations simples par vous-même. Il est probablement temps de changer vos fenêtres si :

Vous constatez que le matériau de vos fenêtres est dégradé. Vous remarquez des moisissures sur les bords des fenêtres. Vous avez des difficultés lors de leur ouverture ou de leur fermeture. Vous avez du mal à chauffer une pièce en hiver, ou à la maintenir fraîche en été. Vos vitres sont froides et vous sentez de l’air passer autour des vantaux quand vos fenêtres sont fermées. Vous remarquez souvent de la condensation sur vos vitres. Bien sûr, il y a toujours la possibilité de faire appel à un professionnel, qui pourra effectuer un diagnostic précis des performances énergétiques, et vous conseiller sur le changement de vos fenêtres. Il se peut que ce bilan énergétique soit éligible à des aides financières par l’ANAH, ou à un crédit d’impôt : renseignez-vous auprès du professionnel le cas échéant.

Comment faire ?

Si vous décidez de changer vos fenêtres, vous allez devoir effectuer plusieurs choix : le choix du matériau, celui du type de vitrage, et celui du mode de dépose.

Vous aurez en premier lieu à choisir le matériau. À l’heure actuelle, vous pouvez choisir entre du bois, du PVC blanc ou coloré, de l’aluminium, et des solutions mixtes. Outre le prix et l’aspect esthétique, il faudra tenir compte des performances énergétiques de chaque matériau, sans oublier de considérer l’entretien inhérent à chaque matériau. Quel que soit le matériau finalement choisi, il faudra veiller à maintenir une bonne aération : en effet, si les fenêtres isolent bien de l’extérieur, il ne faut pas non plus que votre logement soit en circuit fermé. Il faudra donc demander une aération en haut de la fenêtre.

L’ère du simple vitrage est révolue ! Aujourd’hui, votre choix devra se porter sur du double ou du triple vitrage. Le triple vitrage n’est souvent pas utile. D’autant plus qu’il existe une solution de double vitrage renforcé, qui est une amélioration du double vitrage classique. Le triple vitrage sera éventuellement utilisé pour des logements très peu ensoleillés, mais dans la plupart des cas, un double vitrage suffira amplement.

Pour ce qui est de la dépose, on peut œuvrer de différentes façons :

Une dépose totale : dans ce cas, on enlève complètement l’ancienne fenêtre. C’est ce qui est recommandé en général, mais plus encore en cas de dormant en mauvais état, et pour privilégier une plus grande surface vitrée. Une dépose partielle : on conserve le dormant déjà en place s’il est en bon état. Dans ce cas, il y a moins de travaux et bien sûr un coût moindre. Mais l’isolation sera moindre également, et on perd en luminosité. Quels que soient vos choix, changer une fenêtre n’est pas chose aisée : faites toujours appel à un professionnel. Il existe de nombreuses aides financières, sous forme de crédit d’impôts, de primes énergie, et d’écoprêts à taux zéro. Pour en bénéficier, il faudra choisir un professionnel disposant du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), et choisir des fenêtres avec un niveau de performance minimum.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2008 - 2020 mesTravaux.com - Tous droits réservés & marques déposées -A propos - Contact - Mentions légales  - CGV - CGU - Plan du site