fbpx

Chape fluide ou traditionnelle : comment gagner du temps lors du coulage ?

Publié le dans Conseils

La chape n’est autre qu’une couche de mortier qui permet le nivelage d’une surface avant la pose d’un revêtement. Vous avez le choix entre les chapes traditionnelle et fluide lors de vos travaux. Il convient de tenir compte de la praticité de pose ainsi que du temps de coulage. Voyons dans les prochaines lignes les différences entre les deux ainsi que les essentiels à savoir qui vous aideront à orienter votre choix.

Que choisir entre la chape fluide et la chape traditionnelle ?

Le but d’une chape est d’aplanir et de niveler le sol. Une fois sèche, elle constitue un support stable et rigide destiné à recevoir un revêtement. Lorsque vous devez choisir le type de chape que vous allez utiliser, privilégiez celui qui vous semble le plus efficace d’un point de vue global.

Les différences entre la chape fluide et la chape traditionnelle

La chape traditionnelle également appelée chape maigre ou chape ciment nécessite peu d’ingrédients. Elle est fabriquée en mélangeant de l’eau, du sable et du ciment avec une pompe à chape ou une bétonnière. Elle peut être utilisée en extérieur comme en intérieur et sa mise en place réalisée à la main nécessite des joints de fractionnement. La pose se fait de manière discontinue et l’égalisation se révèle fastidieuse. La chape fluide, pour sa part, également appelée chape liquide se pose sur un chantier par pompage. Elle est autonivelante et se révèle plus esthétique qu’une chape traditionnelle. Elle est de plus en plus utilisée en raison de ses qualités thermiques, mais également pour des raisons écologiques. Nous vous recommandons de découvrir Agilia Chapes, car vous aurez tout intérêt à vous tourner vers un spécialiste de la chape fluide.

Chape fluide béton

Les avantages de la chape fluide

La chape fluide possède de nombreux avantages dont une forte capacité d’enrobage du système de chauffage au sol. Les planchers chauffants, à titre d’exemple, offriront une meilleure efficacité. La mise en œuvre sur le chantier est en outre très rapide. Un autre point fort non négligeable est l’homogénéité de la chape liquide qui est bonne. Les chapes réalisées étant de faible épaisseur (2 centimètres), elles sont à faible charge. Les hauteurs de réservation, quant à elles, sont réduites. Il convient de noter qu’en fonction des applications, l’épaisseur de la chape liquide peut varier de 2 à 8 centimètres. Sa mise en œuvre est rapidement devenue incontournable dans l’optique de réaliser une construction fiable, performante et moderne. La chape fluide associe la rapidité d’exécution, la durabilité ainsi que la précision.

Les différents types de chape fluide

Les principaux types de chape fluide sont les chapes liquides en ciment et en anhydrite. Une fois votre sol isolé et le système de chauffage mis en place, vous pouvez couler la chape sur d’anciens revêtements en cas de rénovation ou en intérieur dans un bâtiment neuf.

La chape fluide en ciment et ses avantages

La chape fluide en ciment est une couche de mortier usitée pour les travaux extérieurs. Elle est à base de ciment et représente la meilleure option pour un concevoir un plancher étanche et chauffant. Cette chape très fine, mais aussi très lisse à la finition peut accueillir différents types de revêtements. Pendant la pose, prévoyez des joints à peu près tous les 75 mètres carrés. Notez que sa prise est plutôt rapide, ce qui fait que vous pouvez circuler 24 heures après la pose. La chape liquide en ciment est de ce fait tout indiquée pour les rénovations partielles dans votre maison. Elle est adaptée pour tous les systèmes de chauffage, mais aussi de rafraîchissement au sol.

La chape fluide en anhydrite

La chape fluide en anhydrite est un mortier autonivelant directement fabriqué en usine et livré sur le chantier par camion. L’anhydrite est un liant majoritairement composé de sulfate de calcium, mais aussi de sable et d’activateurs spécifiques. Elle est très fine, car elle ne dépasse pas les 3 centimètres. Comme cette chape liquide peut être posée sans joints, elle s’utilise aisément sur les grandes surfaces. Notez toutefois qu’elle demande un temps de séchage plus long qui peut aller jusqu’à un mois si la superficie de la zone à couvrir est très grande. Assurez-vous également de la protéger correctement des intempéries, car cette chape est particulièrement sensible à l’eau. Faites également preuve de patience avant de poser un revêtement, surtout s’il s’agit de carrelage. Pour finir, sachez que la chape en anhydrite possède une conduction thermique très élevée comparée à la moyenne, améliorant ainsi le rendement des systèmes de chauffage au sol. Elle peut également servir d’isolant phonique.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2008 - 2022 mesTravaux.com - Tous droits réservés & marques déposées -A propos - Contact - Mentions légales-Affiliation  - CGV - CGU - Plan du site - Politique de confidentialité - Charte des professionnels