Que faire en cas de cambriolage ?

Publié le dans Assurance

Vous rentrez chez vous et vous constatez que vous avez été victime d’un cambriolage ? Malgré le choc, il est important de garder la tête froide et de ne pas perdre de temps pour réaliser les démarches nécessaires pour être indemnisé par votre assurance habitation. Car, pour mémoire, le vol figure parmi les sinistres dont les délais de déclaration sont les plus courts !

Devis alarme

Installation d’une alarme dans une maison ou un appartement gage de sécurité

Dès qu’un voisin ou vous même êtes touchés l’installation d’une alarme pour sécuriser la maison devient nécéssaire. mesTravaux vous accompagne pour établir un devis pour installer votre alarme.

Une fois le choc passé, il faut réagir… et vite pour :

  • Sécuriser les lieux,
  • Prévenir la police,
  • Faire sa déclaration à l’assurance,
  • Limiter les répercussions d’un tel sinistre.

Voici donc un rapide état des démarches à effectuer pour être indemnisé…

Les bons réflexes à adopter

La première chose à faire en entrant dans les lieux qui viennent de subir un cambriolage est de toucher le moins possible aux affaires se trouvant dans le logement et qui ont été déplacées ou détériorées, même s’il est tentant de vouloir tout ranger.

En effet, quand la police viendra constater le cambriolage, il faut que les traces de celui-ci soient encore visibles et que d’éventuelles empreintes puissent être relevées. De même, il est important de ne pas jeter les objets cassés car ils pourront être remboursés par votre assurance.

Il faut ensuite rapidement sécuriser votre lieu d’habitation en prenant contact avec un serrurier tout en conservant en parallèle les preuves physiques de l’intrusion dans votre domicile (vitre ou verrou cassé, porte fracturée…). Ici, les photos, le verrou ou la serrure détériorée et les factures de réparations constitueront les preuves de l’intrusion.

Faites une déclaration à la police ou à la gendarmerie

Dans les plus brefs délais, il convient de déclarer le vol avec effraction au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie. En effet, il est conseillé de commencer par se rendre au commissariat pour déclarer le cambriolage avant de faire votre déclaration à l’assurance, car le récépissé de votre déclaration de plainte devra être transmis à l’assurance en général dans les 5 jours.

Prévenez votre assurance

Vous devez ensuite prévenir votre assurance dès que vous avez eu connaissance du cambriolage dans les deux jours ouvrés : par téléphone ou mieux encore par un mail.

Toutes les assurances ont sur leur site internet un moyen d’effectuer la déclaration. Nous vous conseillons de confirmer par écrit à votre assureur le sinistre de cambriolage. Dans ce courrier, vous exposerez :

  • La situation, avec le plus de détails possibles, vous indiquerez notamment, la date et les circonstances du sinistre ;
  • Une liste des objets volés et un montant approximatif des dommages ; pensez ici à préciser qu’il s’agit d’une liste faite sous réserve, car vous constaterez peut-être plus tard que d’autres objets ont été volés.
  • Les références de votre contrat ;
  • Le nom des témoins s’il y en a ;
  • Le récépissé de la plainte si vous l’avez déjà.

Dressez un état estimatif de vos pertes

Une fois les démarches effectuées auprès du commissariat et de l’assurance, faites l’inventaire de tous les biens qui vous ont été dérobés ou endommagés et faire un bilan estimatif du préjudice. Car, c’est à vous de prouver l’existence, l’authenticité et la valeur des biens disparus ou endommagés. La faculté de fournir ces preuves est déterminante pour le règlement du sinistre.

Toutes les preuves sont utiles pour prouver l’existence des objets volés ou endommagés. Parmi les documents qui peuvent servir de début de preuve pour les assurances, il y a :

  • Factures d’achat établies à votre nom par le vendeur, tickets de caisse ;
  • Bordereaux de vente aux enchères ;
  • Expertises ou estimation établit avant le sinistre par un professionnel, comme un antiquaire pour les meubles ;
  • Certificats de garantie, factures ou devis de réparation ou restauration ;
  • Témoignages conformes à l’article 202 du code de procédure civile relatant les faits constatés et utiles pour prouver l’existence de tel ou tel objet ;
  • Notices d’utilisation, emballages.

Vérifiez la garantie vol de votre contrat d’assurance

Les garanties de votre contrat pour le vol portent sur les détériorations immobilières et mobilières.

  • Dans les détériorations immobilières, il y a les détériorations des constructions extérieures ayant eu pour seul objet le vol de biens à l’intérieur des locaux. Il s’agit notamment des dégradations de la porte d’entrée ou des huisseries (fenêtres, portes-fenêtres).
  • Pour le mobilier, est garanti le contenu de l’habitation c’est-à-dire tous les meubles et objets vous appartenant ainsi qu’aux personnes vivant avec vous. C’est le montant du capital du mobilier contenu dans les locaux qui fixe la limite de garantie.

En ce qui concerne les objets de valeur, ils sont garantis pour un montant fixe et ne sont pas pris en compte dans le capital mobilier. Il s’agit ici des :

  • Bijoux, montres, pierres précieuses, perles, objets en or, lorsque leur montant unitaire dépasse une valeur prévue au contrat qui est souvent autour de 500 € ;
  • Pendules, sculptures, vases, tableaux, dessins, livres rares, dont la valeur unitaire est supérieure souvent à 2 500 € ;
  • Collections de toutes natures lorsque leur valeur est en général supérieure à 2 500 €.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2008 - 2020 mesTravaux.com - Tous droits réservés & marques déposées -A propos - Contact - Mentions légales  - CGV - CGU - Plan du site