Construire une piscine : tout savoir avant de se lancer !

Publié le dans Les dossiers

Vous projetez de construire une piscine ? Si cette perspective vous enchante, il y a tout de même quelques informations importantes à prendre en compte avant de vous lancer. Consultez notre guide pour préparer votre projet de piscine en amont.

construire une piscine

Les prérequis pour construire une piscine

Ça y est, vous vous êtes décidé, vous voulez une piscine ! Après tout, il n’y a rien de mieux pour profiter du beau temps en famille ou entre amis. Pour commencer à matérialiser votre projet et envisager des travaux, il vous faut tout d’abord un terrain constructible de taille suffisante. Qu’elle soit enterrée ou hors sol, la piscine va prendre une place considérable. Vous devez également respecter les règles de mitoyenneté et prévoir 3 mètres entre les bords de votre piscine et le terrain (ou les murs) de vos voisins. Le terrain doit également être adapté pour ce genre de construction. Seul un professionnel pourra vous dire si votre terrain peut accueillir une piscine et le genre d’installation supporté. Rendez-vous sur l’annuaire pour trouver une entreprise de construction de piscine.

La construction d’une piscine est un investissement important, mais elle nécessite ensuite un entretien constant une fois finie. Entre passer l’épuisette, veiller à bien choisir un système de filtration de piscine, effectuer les tests et le traitement de l’eau et la préparer pour l’hiver, la piscine ne peut pas être laissée à l’abandon. Il faut être prêt à s’en occuper, en sachant que si des machines existent pour vous faciliter la tâche, elles ne sont pas infaillibles. Nous vous conseillons d’engager les services d’un professionnel, au moins au début, le temps de vous y habituer.

En complément à la construction de votre piscine, lisez cet article sur les solutions de sécurité pour protéger votre piscine et vos proches (enfants, famille, amis).

Quel type de piscine ?

La construction d’une piscine enterrée a la plus grande durée de vie, mais elle demande un investissement et des travaux considérables. Elle peut être en béton pour les grandes surfaces, en bois imputrescible, en coque pré-moulée, en kit, en acier ou en inox. Chacune de ces options possède ses propres avantages et inconvénients. Vous devrez aussi prévoir un revêtement pour le fond de votre piscine (sauf pour l’inox qui est parfaitement étanche) : liner, PVC armé, polyester, enduit à béton, carrelage ou peinture. Vous devez aussi penser à l’aménagement extérieur de votre piscine.

Si elle est moins esthétique, la piscine hors sol est quand même plus pratique. Elle est adaptée aux petits terrains, engage des travaux moins importants et coûte moins cher à construire. Les modèles souples s’installent et se démontent facilement, sont relativement bon marché, mais sont fragiles. Les modèles rigides sont plus chers, mais c’est parce qu’ils sont plus résistants.

Une alternative naturelle, ça vous tente ? La piscine naturelle est un bassin écologique et n’utilisant pas de système de filtration standard. Ici, c’est la nature qui s’occupe de nettoyer l’eau. Le bassin est étanchéifié avec une couche d’argile dans le fond, mais il existe aussi des cuves en kit et prêtes à être enterrées. La piscine naturelle est composée de 3 zones : une pour la baignade, une autre pour le lagunage (pour les plantes et les algues) et une dernière zone qui servira à oxygéner l’eau (une cascade ou une chute d’eau).

Les autres implications de la construction d’une piscine

La déclaration de travaux est obligatoire pour les piscines enterrées entre 10 et 100 m² et les piscines hors sol de même taille et installées plus de 3 mois dans l’année. Notez que vous devrez également faire une déclaration si votre terrain se trouve en zone protégée. À partir de 100 m², il vous faudra un permis de construire avant les travaux. Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre mairie pour plus d’informations pour ces démarches et aussi concernant le Plan local d’urbanisme en vigueur dans votre commune.

Les travaux sont parfois très impressionnants, ils prendront un certain temps, mais ils transformeront profondément votre habitation. À part les perspectives de baignade, vous avez une autre raison de vous réjouir : la présence d’une piscine augmente automatiquement la valeur de votre bien. Vous avez l’obligation de notifier votre centre des impôts fonciers dans les 90 jours après la livraison du chantier. Comme elle augmente la valeur locative, la présence d’une piscine sera répercutée sur la taxe d’habitation et la taxe foncière, même si elle ne prend effet que 2 ans après la construction. En fonction du régime d’autorisation et de la taille de la piscine, vous devrez aussi vous acquitter de la taxe d’aménagement unique.

Pensez aussi à vous conformer à la réglementation. Depuis 2004, la loi sur sécurisation des piscines, même privées, rend la mise en place de la sécurité obligatoire. En fonction du type de structure, vous devrez prévoir une clôture ou une barrière de protection normée NF P90-306, une alarme sonore normée NF P90-307, une couverture de sécurité normée VF P90-308 et/ou un abri de piscine normé NF P90-309. Un artisan pisciniste saura vous renseigner avant les travaux de construction de la piscine.

Enfin, comme toute construction, une piscine est une structure qui finira par s’abîmer avec le temps. Vous devrez donc prévoir un budget pour les réparations et les travaux de rénovation. Nous avons consacré un article sur les pompes à chaleur pour chauffer une pisicine à lire en complément de cet article.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2008 - 2021 mesTravaux.com - Tous droits réservés & marques déposées -A propos - Contact - Mentions légales-Affiliation  - CGV - CGU - Plan du site